FAQ

Questions les plus fréquentes sur la biométrie vocale WHISPEAK

Oui, la CNIL autorise les dispositifs biométriques conformes aux principes directeurs édictés par celle-ci. L’implémentation d’un dispositif de biométrie vocale est donc encadré, et nécessite une autorisation préalable de la commission afin d’être conforme au « Règlement Général sur la Protection des Données » qui encadre le traitement des données personnelles sur le territoire de l’Union européenne.

Oui. Le système analyse des dizaines de paramètres dans la voix humaine, mais seuls quelques uns sont affectés par un rhume.

Notre système analyse tous les sons émanant d’un fichier audio, il detectera donc une diférence de “bruit de fond” entre une voix en direct et un enregistrement. 

Non. N’importe quel microphone intégré à un ordinateur, un smartphone ou un casque audio peut permettre d’enregitrer sa voix. Il est cependant recommandé d’utiliser le même appareil pour la création de l’empreinte vocale et pour l’authentification.

Il est conseillé de réaliser l’enregistrement de l’empreinte et les authentifications dans un environnement peu bruyant afin d’être reconnu plus facilement par le système.